LBMGLBMG

By Nathanaël

LBMG Worklabs, invité entreprise de Radio Classique

Frantz Gault, Directeur Général de LBMG Worklabs était aujourd’hui l’invité entreprise de Nicolas Pierron sur Radio Classique.

Au programme :

  • Le retard de la France en matière de travail à distance n’est pas si important que cela.
  • Des espaces de travail alternatifs (télécentres – coworking) émergent de manière importante.
  • Les outils proposés par LBMG Worklabs en matière de travail à distance et tiers-lieux
  • La plateforme neo-nomade.com qui référence tous les tiers-lieux français

Ecoutez le podcast de l’émission

By Frantz

Savings calculator: Evaluez les coûts et gains du télétravail

Quels gains pouvez-vous réaliser grâce au télétravail ?

Bien-être, efficacité, réduction des transports :une écrasante majorité de télétravailleurs témoignent des bénéfices du télétravail. Mais quels sont, pour une entreprise, les coûts et bénéfices réels liés à cette nouvelle organisation du travail ? Pour faciliter la réflexion et l’émergence du télétravail, LBMG WORKLABS a développé un simulateur de gains liés au télétravail, le premier en France. Cet outil est gratuit : à vous de jouer !

 

 

 

Coûts & bénéfices du télétravail : comment ça marche ?

Les méthodes de calcul utilisées dans l’outil sont issues d’études de cas réalisées par LBMG auprès de grandes entreprises françaises, de données du marché immobilier, complétées d’études publiées à l’étranger. Les principes structurants du calculateur sont les suivants.

COUTS DU TELETRAVAIL
– Ressources internes et conseil : scénarios différenciés en fonction de la taille de l’entreprise
– IT : surcoût moyen évalué incluant le helpdesk et l’amortissement d’équipements et de logiciels
– Les indemnités et primes sont paramétrables par l’internaute

GAINS IMMOBILIERS
– Les gains sont générés par le partage de bureau entre télétravailleurs (ratio des entreprises appliquant ce modèle)
– Le calcul prend en compte la réduction de la surface locative, ainsi que les coûts de rénovation de l’espace partagé
– Le prix du mètre carré, la taxe foncière et la taxe bureau sont des moyennes pour les communes d’Ile-de-France
– L’utilisateur peut paramétrer les dépenses locatives exactes
– Les éventuelles pénalités de fin de bail anticipée ne sont pas prises en compte

GAINS DE PRODUCTIVITE
– L’évaluation des gains de productivité est issue d’études réalisées chez AT&T, IBM, DHS, GSA, BT, Uniguard, AMEX, Pacific Bell, et Compaq
– Les ratio utilisés dans les calculs sont les moyennes basses
– La traduction financière est réalisée sur base d’un salaire de 2500 euros net par télétravailleur

By Nathanaël

Journées du télétravail dans la Loire

Le CIRIDD, la CCIT du Roannais et NUMELINK organisent le 25 et 26 octobre 2011, les journées du télétravail à Roanne et Saint-Étienne, avec le soutien de Grand Roanne Agglomération, la DIRECCTE, le Conseil Général de la Loire, Saint-Étienne Métropole et la CCIT de Saint-Étienne-Montbrison.

Ces journées seront l’occasion, pour les chefs d’entreprises, les acteurs économiques et les représentants des collectivités, de s’informer et de s’outiller sur la mise en oeuvre du télétravail. Les différents enjeux propres à cette nouvelle organisation du travail seront tour à tour questionnés par des experts reconnus au niveau national dans leurs champs de compétences.

LBMG Worklabs interviendra le 26 octobre à St Etienne lors de la Table ronde : Intégrer une politique de télétravail au sein de l’entreprise ou de la collectivité.

Intervenants :

  • Valia Sauvant-Charre, Conseil Général 63
  • Damien Lebret, MACEO
  • Blaise Barbance, GROUPAMA Rhône-Alpes
  • Christian Epinat, Télétravailleur SULLAIR Europe
  • Nathanaël Mathieu, LBMG Worklabs / Neo-nomade

By Nathanaël

Green dating : Santé et Bien être au travail

La santé et le bien-être en entreprise passent par d’autres façons d’envisager les espaces de travail, les méthodes de management, l’accompagnement des collaborateurs dans la préservation de leur capital santé.

C’est sur ce thème que Julie Renauld, fondatrice des Green Dating accueillait le 6 Octobre 2011 dans les locaux d’HSBC:

  • Françoise Pelletier, avocate spécialiste des risques psycho-sociaux en entreprise, qui vient de publier un ouvrage sur le sujet (L’entreprise à l’épreuve des risques psychosociaux, aux éditons Liaisons)
  • Nathanaël Mathieu, Directeur Associé LBMG Worklabs
  • Thierry Coste, Directeur Consulting et Services au sein de Steelcase, qui revient sur l’aménagement des espaces de travail
  • Benoît Eycken, président de Alizeum et créateur du programme Be Wizz, dédié au bien-être et à la santé des collaborateurs

Rendez-vous sur le site facebook des Green Dating pour accéder au compte rendu de l’atelier.

By Nathanaël

Sommet 2011 Corenet Global : Social dynamics

LBMG Worklabs sera présent et interviendra à l’occasion du Sommet 2011 Corenet Global qui se tiendra le 19 et 20 Septembre à Paris.

Rappelons que Corenet Global est la plus grande association au monde de professionnels, prestataires de services et développeurs économiques dans le secteur de l’immobilier d’entreprise et du lieu de travail. Elle compte plus de 7000 membres, parmi lesquels 70 % des plus grandes sociétés américaines et pratiquement la moitié des entreprises du classement Global 2000.

Le thème du sommet est Social Dynamics: Connectivity, Creativity, Relationships

Nathanaël Mathieu, interviendra dans le cadre de la conférence : « La Ville est mon bureau » le 20 septembre à 11H45 aux côtés de représentant de Vodafone Pays-Bas et Steelcase.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la fiche de présentation de l’évènement réalisée par Steelcase.

By Nathanaël

La France enfin séduite par le télétravail ?

Flexibilité et productivité accrue, limitation des risques psychosociaux, attractivité et fidélisation des employés, gain de temps et économies d’espaces : le télétravail est un véritable atout pour les entreprises. Longtemps décriée pour son retard en la matière, la France se laisse enfin séduire par le télétravail.

Dépasser les clichés du télétravail

Finis les clichés du télétravail au bord de la piscine ou en caleçon dans le salon. Le télétravail a trouvé un nouveau souffle et se développe de manière rapide. En atteste la multiplication des Accords de Télétravail dans les entreprises françaises : Atos, Air France, Alcatel, HSBC, Canal Plus, L’Oréal, CapGemini, Accenture, Alstom, Schneider, Hewlet-Packard, Areva, Bouygues Telecom, Michelin, Renault, Axa, Orange, SFR… 40% des entreprises du CAC40 ont désormais une politique de télétravail !

Pourtant, les publications officielles continuent de relayer un nombre « officiel » de télétravailleurs datant de 2006, et situant la France parmi les mauvais élèves de l’Union Européenne. Ce retard est souvent stigmatisé autour des raisons suivantes :

  • Un retard à l’allumage en équipement en TIC et dans le déploiement de réseau internet performant sur le territoire
  • Un problème de culture du management (présentéisme souvent préféré à la mise en place d’objectifs et au suivi de la performance)
  • Une administration très frileuse sur le sujet

L’essor du télétravail en France

Dans les faits, l’apparition de technologies mobiles de plus en plus performantes ont conduit depuis plusieurs années les travailleurs sur la voie du nomadisme, une forme de télétravail. Ainsi de nombreux employés travaillent aujourd’hui de manière régulière mais non encadrée en dehors du bureau.

Aujourd’hui, 17% de la population active française pratique donc le télétravail, de façon informelle la plupart du temps, d’après les statistiques et enquêtes de LBMG Worklabs. D’après un sondage OpinionWay, pas moins de 76% des salariés franciliens souhaitent télétravailler. Chez les jeunes diplômés, ce chiffre monte à 98% d’après une étude de Deloitte. Les attentes sont fortes, en particulier dans les zones urbaines où le besoin de limiter les transports et de revoir l’équilibre vie privée – vie pro est immense.
.

Une loi et des espaces pour télétravailler

Pourquoi un changement de cap aussi brusque ? Tout d’abord, il semble évident que le taux d’équipement en technologies mobiles est désormais très élevé dans les entreprises et crée des attentes fortes auprès des salariés. Pourquoi « aller travailler » (au bureau) quand on peut, grâce aux NTIC, travailler où on veut, quand on veut ?

Par ailleurs, une loi encadre désormais le télétravail dans le secteur privé. Depuis le 22 mars 2012, la loi Warsmann précise les droits et obligations des télétravailleurs, et de leurs employeurs. Pour le secteur public, une loi similaire a été adoptée à l’unanimité le 8 février 2012.

Enfin, de nouveaux espaces de travail entre bureau et domicile voient le jour. Et c’est là à nos yeux la vraie révolution à venir. Des tiers-lieux de formes diverses offrent aux télétravailleurs (fixes ou nomades) des solutions de bureaux temporaires.  Du café wifi au centre d’affaires en passant par les business lounges, les télécentres ou les espaces de coworking, des milliers de bureaux partagés ont vu le jour en France, et renforcent  l’essor du télétravail en France.

A nous de dessiner la route vers le travail et les espaces de demain.

1 6 7 8 9
LBMG Worklabs, invité entreprise de Radio Classique
Savings calculator: Evaluez les coûts et gains du télétravail
Ils travaillent sans aller au bureau
Mieux vivre à Paris
Sans bureau fixe, unissez-vous !
Les travailleurs nomades