LBMGLBMG
Retour d'expérience de corpoworking
  • 0

par Virginie Maurice

En 2016, nous avons décidé de rejoindre les Grands Voisins, projet d’occupation temporaire de l’ancien hôpital Saint Vincent de Paul, pour installer nos bureaux et y créer un corpoworking.

Nous souhaitions en effet créer un espace de travail partagé entre notre équipe et des personnes extérieures.

C’est ainsi qu’est né le Worklab Paris. Bien plus que de simples bureaux, ce lieu est devenu un véritable laboratoire pour prototyper le travail de demain.

Deux ans après comme convenu, les Grands Voisins vaquent vers d’autres horizons et nous rendons les clés. L’occasion de vous partager nos principaux enseignements sur cette expérience test & learn.

Qu’est-ce qu’un espace de corpoworking ?

Le néologisme a été inventé par Baptiste Broughton, Directeur de Neo-nomade, en 2011 (déjà :-)) à l’occasion d’un article justement intitulé: Si tu ne vas pas au coworking, le coworking viendra à toi !

Le corpoworking également appelé corporate coworking est un espace de travail mis en place par une entreprise à l’intérieur ou à l’extérieur de ses locaux pour ses salariés et parfois également pour des acteurs extérieurs.

Le corpoworking permet surtout de fédérer une communauté de partage et d’échange. L’espace bénéficie d’une animation spécifique et facilite la collaboration.

Des précurseurs comme ING, Spintank, Orange, SIG ou SAP ont sauté le pas et en 2015, Blandine Bréchignac du cabinet HR&D a fait une étude européenne et a visité plusieurs de ces espaces. Sa synthèse reste aujourd’hui une référence sur le sujet.

Etude sur le corpoworking

>>> Cliquez sur l’image pour accéder à l’étude

Un lieu disruptif pour vivre une expérience atypique

Si vous avez eu la chance de venir aux Grands Voisins, vous comprendrez pourquoi l’expérience a pu paraître déroutante, ou rafraîchissante pour les entreprises qui sont venues au Worklab Paris.

Avec ses 3,5 hectares, les Grands Voisins constituent un village dans la ville. Avec sa ressourcerie, son camping, son poulailler, son restaurant, son boulodrome, il est très facile de se perdre quand on arrive aux Grands Voisins !

Venir au Worklab Paris, c’est avant tout déambuler dans un village en plein coeur de Paris puis on pose ses valises à l’entrée et on oublie pendant quelques heures son environnement de travail classique! témoigne Nathanaël Mathieu, Fondateur de LBMG Worklabs

 

Le Worklab Paris n’avait pas vocation a devenir un show room des bureaux du futur car ce qui nous intéressait avant tout c’était la dynamique de collaboration et d’ouverture d’une entreprise. Néanmoins l’espace a joué un rôle particulier : des anciens logements de fonctions des dirigeants de hôpital Saint-Vincent de Paul, un brin vétustes certes, mais magnifiques !

Pour cet espace éphémère de 400m2, nous avons privilégié le système D avec nos partenaires. Un mélange de récup du mobilier du site et DIY avec Zone AH et la Ressourcerie des Grands Voisins, de kitch (ça c’est nous !) et de design grâce à nos partenaires Solutions by Steelcase et Herman Miller.

3 étages, 3 ambiances

Par son organisation spatiale, le Worklab Paris reflète notre volonté d’expérimenter les nouveaux usages liés au monde du travail.

  • 1er étage, “Comme à la maison”, est un espace de vie coloré et chaleureux, où les membres de la communauté peuvent se retrouver pour discuter, manger, faire une sieste, jouer au ping pong, etc. On y retrouve les différentes pièces d’une maison : le salon, la salle à manger, la cuisine, la terrasse. Le bruit y est accepté, excepté pour les conversations téléphoniques, qui doivent être effectuées dans des espaces clos.
  • 2eme étage, “Co-meeting”, regroupe les espaces qu’il est possible de privatiser, soit en tant que membre de la communauté, soit en tant qu’externe à la recherche d’un espace de travail à la journée.
  • 3ème étage, “Coworking”, est un espace dédié au silence et à la concentration. Le mobilier et les aménagements y sont plus sobres et ressemblent davantage à des espaces de bureaux traditionnels.

Cet environnement de travail unique que nous avons créé a permis de renforcer l’expérience “out of the box” souhaité dès le départ. Nous avons voulu sortir du cadre conventionnel pour vivre et partager cette expérience avec notre écosystème et faciliter l’émergence d’idées nouvelles pour prototyper le monde de demain. déclare Nathanaël.

Sur les 400 m², seuls 10 m² étaient réservés à LBMG (dossiers administratifs, …). L’ensemble de l’espace était en usage libre pour l’équipe et les coworkers appelés workhackers. Personne n’avait de bureau fixe et chacun pouvait s’installer où il le souhaitait.

L’animateur du lieu : le mouton à cinq pattes

Certains l’appelle couteau-suisse, d’autre community manager, pas évident de trouver le bon profil pour la personne en charge de l’animation du lieu !

Excellent relationnel, inventif, agile, réseaux sociaux friendly, gestion des conflits … la personne qui assure l’animation du lieu est clé car c’est l’âme et le garant du lieu.

Fanny Brones facilitatrice du corpoworking de LBMG Worklabs

Cliquez sur l’image our écouter la carte postale sonore de Fanny Bronès, animatrice et facilitatrice du Worklab Paris, réalisée par Anaïs Gadeau.

Sa mission outre l’animation est de créer du lien et de fédérer la communauté. C’est-à-dire favoriser le partage et les échanges, que ce soit dans la sphère personnelle ou professionnelle. Pour cela, un programme d’animations a permis aux membres de se retrouver et d’apprendre à se connaître.

Ces animations pouvaient aussi bien être informelles (déjeuners participatifs, goûters, apéros) qu’axées sur des domaines plus professionnels (ateliers de partage de compétence notamment).

Ces différents formats, tous organisés au sein du Worklab Paris, sont des moments de rencontres entre professionnels, des moments fédérateurs car réguliers et organisés sur un modèle participatif pour la plupart.

Chacun était en effet invité à participer à mesure de sa disponibilité et envie à la vie du lieu et à l’organisation des animations proposées. Cela a permis de développer un réel sentiment d’appartenance au lieu.

L’absence d’animateur, comme le Worklab Paris a pu l’expérimenter dans certaines phases (au démarrage et dans les deux derniers mois) demande aux professionnels présents de prendre en charge une partie de l’animation du lieu. Ils doivent alors prendre sur leur temps de travail pour participer à faciliter la vie du lieu. Ce modèle théoriquement riche a ses limites et est moins efficace.

La communauté des workhackers

Pour accélérer la transformation du travail, nous avons souhaité créer un écosystème fertile en réunissant des professionnels évoluant dans des domaines connectés aux nouveaux modes de travail.

Nous avons baptisé ces personnes des “workhackers” puisque l’un des critères pour faire partie de cette communauté est de partager notre volonté de changer le monde du travail !

Après un entretien préalable très ciblé, le workhacker pouvait venir travailler au Worklab Paris selon son rythme, sans engagement de durée, bien qu’il soit préférable que celui-ci souhaite venir sur le long terme, de manière à créer une relation avec les autres workhackers.

 

Nous avons ainsi réunis autour de notre équipe un programmiste architectural, des formateurs aux nouveaux médias, des consultants, des chercheurs, des chefs de projets en habitat participatif, des animateurs, etc…

Les moments de convivialité permettaient aux membres de la communauté d’échanger et de partager leur quotidien de professionnels et ainsi de découvrir des métiers connexes au leur et des thématiques nouvelles.

Les workhackers pouvaient utiliser le lieu comme ils le souhaitaient, du moment qu’ils respectaient les règles de vie en communauté.

L’ouverture totale des espaces de l’entreprise à la communauté

Nous avons donc fait le choix pour notre entreprise d’abolir les espaces privatifs au profit des espaces partagés et ouverts au monde extérieur. Cela a permis une certaine porosité, mais pas forcément au niveau professionnel.

Nous avons constaté en effet que la proximité créait des interactions d’abord personnelles entre les individus selon leurs affinités (sport, loisirs etc) et donc permettait d’initier une dynamique sociale hors cadre professionnel.

Déjeuner au corpoworking Worklab Paris

Cependant, tout ce qui a trait au professionnel ne s’est toujours pas fait de manière naturelle, il a fallu souvent impulser cette collaboration.

 

La question de la confiance ?

Ouvrir son entreprise pendant deux ans à 15 autres structures qui elles-même ont leur propre turn-over exige une confiance réciproque notamment sur les sujets de confidentialité. Il faut donc bien poser dès le départ des règles sur ce que l’on veut/ peut partager ou pas.

Corpoworking LBMG Worklabs

Quelles sont les frontières de l’entreprise ?

Quand les affinités entre les individus et la dynamique social ne sont plus liés au cadre de travail mais à la communauté de professionnels cela questionne sur les frontières de l’entreprise.

Que devient notre entreprise? Est-ce qu’elle s’arrête aux contrats de travail avec les salariés ou s’élargit-elle pour englober les personnes avec qui nous collaborons de manière récurrente sur des missions auprès de nos clients, qui participent à nos fêtes, nos petits déjeuners etc ?

Il est fort probable qu’en 2018, LBMG développera cet écosystème en cultivant cette communauté de savoir-faire pour étayer son équipe lors de missions spécifiques.

Le 31 décembre 2017, nous avons remis les clés du Worklab Paris, mais nous emportons avec nous la richesse de cette expérience.

 

Nous vous donnons rendez-vous pour de nouvelles aventures dans nos nouveaux locaux au 36, rue du Chemin vert dans le XIème arrondissement de Paris.

Actualités, bonnes pratiques, retours d’expérience, benchmark… Particulièrement intéressée par l’innovation, les modes de vie et de travail durables, je partage sur ce blog l’expertise de LBMG et le fruit de ma veille.

Virginie
À propos Virginie
Actualités, bonnes pratiques, retours d'expérience, benchmark... Particulièrement intéressée par l'innovation, les modes de vie et de travail durables, je partage sur ce blog l'expertise de LBMG et le fruit de ma veille.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Nwesletter LBMG imaginons le travail de demain

Abonnez-vous à notre Newsletter

Suivez toute l'actualité et les tendances du travail de demain !

Votre abonnement a bien été enregistré, merci !

Retour d'expérience de corpoworking
Retour d’expérience après 2 ans de corpoworking