LBMGLBMG

By Virginie

Conseil départemental des Yvelines : innovation territoriale via la création d’espaces de coworking

CONTEXTE

Comment innover dans les politiques de gestion des mobilités ?

C’est le défi que nous avons relevé avec le Conseil départemental des Yvelines. Depuis plusieurs mois, le territoire doit faire face à de fortes mutations notamment avec sa fusion avec le département des Hauts-de-Seine et de nouveaux projets impactant les structures ferroviaires tels que le Grand Paris Express (GPE), EOLE et la Ligne Nouvelle Paris-Normandie (LNPN).

En partenariat avec le groupe Chronos, LBMG a mené une réflexion sur les enjeux de mobilité du territoire avec à la clé des propositions d’innovation territoriale à travers la création d’espaces de coworking.

 


MISSION

Proposer une stratégie d’innovation territoriale sur mesure

La première étape de cette mission a été de réaliser un diagnostic global sur les problématiques du territoire. L’étude approfondie de sa démographie, nous permis d’identifié deux types de mobilité impactant les gares urbaines et rurales.

En effet, suite à la fusion entre le département des Yvelines et des Hauts-de-Seine, une grande partie des habitants de l’Est des Yvelines migrent chaque jour vers La Défense pour travailler. Cette grande densité de flux pendulaires impacte les gares urbaines.

Dans l’Ouest du département, de nombreuses personnes travaillent à Versailles ou Saint-Germain-en-Laye dans ce cas, ce sont des gares rurales qui entrent en ligne de mire.

L’enjeu pour le département était donc double:

  • Relocaliser le travail notamment via  la mise en place du télétravail 
  • Redynamiser l’activité sur le territoire grâce à la création d’un réseau d’espaces de coworking dans les gares avec un focus sur l’entrepreunariat et la localisation d’entreprises pour emboîter les enjeux économiques et les enjeux de mobilité.

 

REALISATION

Conception d’un réseau d’espaces de coworking

Pour créer ce maillage d’espaces de coworking dans les gares, nous avons défini en amont un plan marketing et opérationnel cohérent avec la stratégie du département. Après avoir établi des critères pour qualifier les gares, nous avons imaginé un concept de lieu adapté à chaque typologie de gare avec des recommandations opérationnelles et une liste d’opérateurs susceptibles d’être intéressés pour gérer ces différents espaces.

 Nous avons conçu deux offres :

1 – Création d’un réseau d’espaces de coworking

Nous avons prototypé un maillage d’espaces de coworking en gare avec deux typologies:

  • Coworking pour nomades : c’est à dire pour les travailleurs nomades dans les petites gares (moins de 19 personnes);
  • Coworking  d’hébergement: basé sur le modèle économique d’un véritable espace de coworking pour attirer nomades et entrepreneurs dans les plus grandes gares.

2 – une plateforme de services

Nous avons proposé un outil de gestion de réservation pour faire bénéficier aux entreprises d’un point de contact identifié et les encourager à adopter le télétravail en coworking.

 


Vous souhaitez mettre en place une stratégie d’innovation territoriale
en place sur votre territoire?

 


Enregistrer

Enregistrer

 

By Victor

GECINA-Transformation des bureaux et des modes de travail

CONTEXTE

Acteur majeur du monde immobilier, Gecina a fait le pari de lancer au sein de son siège une expérimentation pour tester de nouvelles pratiques de travail, en menant une réflexion simultanée sur l’organisation des bureaux ET du travailIl s’agissait pour le leader du tertiaire parisien de renforcer son expertise sur le bureau du futur, en expérimentant lui-même les évolutions en cours dans le monde du travail.

Gecina a fait appel à LBMG pour l’accompagner dans l’expérimentation de nouveaux concepts d’aménagements en lien avec des pratiques de travail innovantes. LBMG a piloté une démarche visant à comprendre les usages actuels, les leviers de changements, les attentes et besoins pour l’avenir. LBMG s’est associé aux compétences d’Artdesk dans la conception architecturale et la maîtrise d’œuvre du projet.


MISSION

LBMG a organisé une première série d’échanges avec le groupe-projet afin d’identifier les usages et besoins des équipes. Celle-ci a été complétée par des observations in situ afin de répondre aux interrogations suivantes : Quels sont les métiers représentés ? Comment se déconstruit une journée de travail ? Quelles sont les contraintes éventuelles?..

Afin d’obtenir l’avis de l’ensemble des collaborateurs prenant part au projet, un sondage a été envoyé afin d’identifier 1) le niveau de satisfaction des équipes à l’égard des bureaux actuels et 2) leurs attentes en matière d’évolution de l’environnement et des modes de travail.

Sur la base de cet état des lieux, LBMG a animé 4 ateliers avec l’ensemble des salariés concernés par ce réaménagement. Les premiers ateliers ont servi à sensibiliser sur large éventail d’innovations organisationnelles et spatiales. Les ateliers suivants ont servi à définir l’environnement de travail idéal via une méthodologie de co-construction : sur la base de plans vierges et de “briques”, correspondant à des types d’usages (espaces de concentration, petites salles de réunion etc.), les collaborateurs, réunis en petits groupes, ont été invité à construire eux-mêmes leurs bureaux.

Lors de la restitution, surprise ! Tous les groupes ont choisi d’abandonner de manière définitive le bureau attribué.  Et nous avions un vrai consensus sur l’importance d’avoir une bulle de sieste et un espace lounge avec babyfoot…


CONCLUSION

Inaugurés le 23 mai 2016, les nouveaux bureaux ont vu disparaître le poste attitré au profit d’un menu d’espaces collaboratifs et flexibles, proposant une diversité de postures : espace projet modulable, phone box, lounge, salle de brainstorming, bureaux partagés, bibliothèque… autant de ressources répondant à des usages précis, propres au quotidien des équipes de la Direction Innovation du groupe.

Depuis, l’expérimentation continue d’avancer notamment du coté organisationnel : une expérimentation du télétravail – à domicile et en tiers-lieux – est actuellement en cours.

 

Accéder au communique de presse Gecina

 

By Victor

EDF – Télétravail en espaces de coworking

CONTEXTE

Après avoir mis en place le télétravail, comment aller plus loin dans la flexibilité du travail?

Réduction des temps de transport, amélioration de la qualité de vie de ses collaborateurs,  modernisation de l’organisation du travail à l’heure du digital : la Direction des Services Partagés d’EDF est engagée depuis plusieurs années dans un processus de transformation de l’organisation du travail.

Après un premier projet en 2007, EDF a relancé en 2014 une expérimentation de télétravail plus ambitieuse, incluant le télétravail régulier, le travail à distance occasionnel et le télétravail en coworking.

EDF a fait appel à LBMG pour deux points d’expertise précis : la définition des indicateurs d’évaluation et la mise en place de notre solution Neo-nomade pour faciliter le télétravail en coworking.


MISSION

Déployer la solution Neo-nomade pour permettre aux salariés de travailler dans des espaces de coworking

Pour réaliser un bilan de cette expérimentation, LBMG a réalisé un sondage basé sur une cinquantaine d’indicateurs, mesurés tant auprès des télétravailleurs que des managers et des collaborateurs.

EDF a également laissé la possibilité à un échantillon de collaborateurs de travailler dans des espaces de coworking. Pour cela, EDF a mis en place Neo-nomade , première plate-forme de réservation d’espaces en France et qui permet aux entreprises de gérer en toute simplicité la mobilité de leurs employés.

Après une formation à l’outil auprès de collaborateurs par l’équipe Neo-nomade, ceux-ci ont pu apprécier la flexibilité offerte par la plate-forme et le gain en terme d’équilibre vie pro/vie privée.

RESULTATS

Suite à l’expérimentation :

  • 78% de taux de satisfaction
  • 70 minutes de transport en moins en moyenne
  • 22 coworking testés

By Victor

Société Générale – Expérimentation télétravail

Contexte

En 2013, consciente des enjeux de marque employeur, la Société Générale a décidé d’expérimenter le télétravail au sein de deux entités de son siège parisien, soit potentiellement 300 collaborateurs. Pour ce projet, l’entreprise a souhaité s’appuyer sur une jeune entreprise innovante plutôt que sur un cabinet traditionnel, et a donc sollicité LBMG.


Mission & résultats

Pour garantir le succès social et organisationnel du projet, nous avons mis en œuvre une méthode originale fondée sur :

  • une cartographie des activités télétravaillables, à travers la mise à disposition d’un outil et d’une méthodologie développés par nos soins, et qui a permis aux managers d’aborder le sujet sous un angle plus objectif et technique ;
  • nous avons partagé notre expertise en réunissant le groupe projet. Cela a permis d’évacuer les craintes et de faire remonter les attentes, tout en permettant d’impliquer les collaborateurs et d’en faire des acteurs d’un changement accepté.

Nous avons par ailleurs accompagné la Société Générale dans la rédaction de son accord cadre d’expérimentation.

By Nathanaël

Total – Mise en place du télétravail

Contexte

En 2012, insatisfait des méthodes généralement pratiquées en France pour mesurer les impacts du télétravail, le groupe Total a fait appel à LBMG pour développer une méthodologie permettant d’aller au delà des enquêtes de satisfaction ou de perception, et de mesurer les impacts sur base d’indicateurs précis et objectifs.


Mission & résultats

Pour relever ce défi, nous avons développé une base d’une centaine d’indicateurs, mêlant une approche par les individus et une approche par l’organisation. La mesure des indicateurs a été réalisée au travers de sondage, puis de focus groups. Le succès de cette méthode nous valu de réaliser deux bilans en France, ainsi qu’un autre en Belgique.

By Nathanaël

TF1 – Expérimentation télétravail

Contexte

En 2014, le Groupe TF1 a souhaité expérimenter le télétravail ; une première dans le monde de l’audiovisuel, marqué par l’urgence constante du direct. Fort de notre expérience préalable chez Bouygues Telecom, TF1 a fait appel à LBMG pour mettre en œuvre cet exercice délicat.


Mission et résultats

Nous avons accompagné de A à Z  le Groupe TF1 au travers d’une méthode innovante de « groupe de travail collaboratif et transverse »

Au préalable, nous avons rédigé une charte d’expérimentation et des avenants pour cadrer l’expérimentation.

Nous avons rencontré la Direction Générale, pour la convaincre du projet, puis réalisé un accompagnement des managers et le suivi de l’expérimentation (indicateurs).

Les indicateurs ont indiqué une satisfaction quasi-unanime de la part des répondants (télétravailleurs, managers, collègues), comme le confirme les données suivantes :

  • 97% étaient satisfaits du télétravail ;
  • 98% souhaitaient poursuivre le télétravail.

 

Conseil départemental des Yvelines : innovation territoriale via la création d’espaces de coworking
GECINA-Transformation des bureaux et des modes de travail
EDF – Télétravail en espaces de coworking
Société Générale – Expérimentation télétravail
Total – Mise en place du télétravail
TF1 – Expérimentation télétravail